L’église romane

    L’église romane Saint Saturnin du XIème siècle est classée monument historique.

    Eglise {JPEG} Eglise {JPEG}

    L’église Saint Saturnin de Thaumiers fait partie de la première vague de la fondation des églises rurales de notre région, c’est-à-dire à la fin du IVème siècle ou au début du Vème siècle.
    Le sol de l’église, le jour où il sera fouillé, aura beaucoup de choses à nous apprendre sur l’histoire du bourg.

    L’église peut être datée dans certaines de ses parties au dernier quart du XIème siècle. En sont typiques : la construction, les entrelacs caractéristiques du XIème siècle, les figurines monstrueuses animales ou humaines de la fin du XIème siècle.

    Les caractéristiques architecturales se retrouvent dans plusieurs églises de la région.

    L’église reconstruite au XIème siècle n’avait pas de chapelles attenantes, ni de bâtiment servant de sacristie. Le portail principal actuel ouvert à l’ouest dans l’axe de l’église n’existait pas. Le portail principal actuellement muré était ouvert directement dans le cimetière qui marquait la centre du bourg médiéval de Thaumiers.
    Le porche Sud en pierre du XIIème siècle, ce portail est l’entrée principale de l’église. Il donne alors directement sur l’ancien cimetière et sur le village. Le portail en plein cintre est composé de trois décrochements formant trois archivoltes. Il est encadré de deux arcatures aveugles, et surmonté d’une corniche soutenue par des modillons sculptés.

    Les chapiteaux du chevet sont extrêmement importants sur le plan de la sculpture :
    - un homme cueille le raisin avec une serpette,
    - deux hommes transportent le raisin avec tine,
    - une femme foule le raisin dans une cuve,

    A l’intérieur de l’église, les chapiteaux ont des bases et des sculptures tout à fait étonnantes, symbole du sacrifice, du mode, du mal, du bien, de la victoire sur la mort.

    Le chapiteau date du XIIème siècle, le chœur possède quatre chapiteaux sculptés. Deux sont décorés des feuilles de palme, les deux autres de sculptures évoquant la mort, la foi, l’avenir, et le diable , sujets de préoccupations des fidèles du XIIème siècle. Ils sont symbolisés par un animal aux griffes crochues, un personnage qui porte sa propre tête ou un moine en robe de bure.

    La chapelle du sud date de la fin du XVème siècle ou du début du XVIème ; la chapelle du nord est du XIXème siècle.

    Enfin, signalons le retable du XVème, la tradition rapporte que ce retable de style gothique flamboyant provient de l’église de Cogny, détruite à la Révolution. Il serait une commande des Bochetel, seigneurs de Thaumiers. La famille de Bonneval le fait restaurer et y place ses propres armes, ainsi que celles des Doulle et des Bochetel.